Hockey Intérieur

Envoyez vos bons vœux et souhaitez bonne chance au personnel de mission et aux athlètes de l’équipe hockey intérieur ici!

Athlètes

Adam Guthrie
Ont.

Adam Guthrie, qui a déjà deux éditions des jeux mondiaux à son actif, est ravi de mettre le cap sur l’Autriche. En plus d’aimer jouer au hockey intérieur avec ses coéquipiers, l’athlète prend plaisir à promener son chien, à courir et à jouer à des jeux vidéo. Il remercie Olympiques spéciaux de lui avoir donné l’occasion de se faire de nouvelles connaissances et de nouveaux amis. Adam est impatient de se rendre en Autriche pour concourir sur la scène mondiale.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir un plaisir fou avec l’équipe. »

Adam Lloyd
Man.

À la veille d’aborder ses premiers jeux mondiaux, Adam Lloyd se réjouit de représenter son pays sur la scène mondiale. Agent de piste à l’aéroport de Winnipeg, il est extrêmement fier qu’on l’ait intégré à Équipe Canada. Olympiques spéciaux a aidé Adam à faire de nouvelles rencontres. L’athlète a hâte de voir ce que l’Autriche lui réserve.

Objectif pour Autriche 2017 : « Grossir la récolte de médailles du Canada. »

Andrew McTaggart
Ont.

Employé de la Ville de Guelph, Andrew McTaggart a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 13 ans. Ce dont il est le plus fier, c’est de pouvoir compétitionner en Autriche aux côtés de son père et coéquipier en hockey intérieur, Paul McTaggart. L’athlète remercie Olympiques spéciaux de lui faire rencontrer de nouvelles personnes et visiter des endroits qu’il n’a jamais vus, comme l’Autriche. En guise de loisirs, Andrew adore la pêche et… la chasse aux fantômes!

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter l’or et avoir du bon temps! »

Ben Tinholt
Ont.

Membre de longue date d’Olympiques spéciaux, Ben Tinholt y pratique le basketball en plus du hockey intérieur depuis 19 ans. Ex-concurrent en hockey intérieur aux jeux mondiaux de 2009, l’athlète est enchanté d’aller en Autriche, pays qui lui est inconnu, et a hâte d’y faire de nouvelles connaissances. Dans ses temps libres, Ben aime suivre les sports et jouer au hockey sur glace.

Objectif pour Autriche 2017 : « La médaille d’or! »

Chris Anderson
SASK.

Chris Anderson est emballé à l’idée de s’embarquer pour ses premiers jeux mondiaux en hockey intérieur et extrêmement fier d’y représenter son pays. Olympiques spéciaux a fait de lui un membre plus utile pour sa collectivité. À sa retraite de la compétition, Chris adorerait devenir mentor et soutenir ses camarades athlètes. En dehors de la pratique sportive, Chris aime lire, écouter de la musique et faire de la lutte et du vélo.

Objectif pour Autriche 2017 : « Bien jouer pour le Canada et faire la fierté de mon pays! »

Dan Jamieson
Ont.

Ses 26 années de participation font de Dan Jamieson, résident de Guelf (Ontario), un vétéran du mouvement. Les Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017 offriront à l’athlète sa deuxième expérience de la scène mondiale en hockey intérieur, la première remontant à 2009. Dan est marié depuis 9 ans, ce qu’il considère comme la plus grande réalisation de sa vie. Il raffole d’Olympiques spéciaux à cause des nouvelles rencontres qu’il y fait. Dan aime bien se promener à pied, écouter de la musique et regarder la télé.

Objectif pour Autriche 2017 : « M’amuser! »

Daniel Ironmonger
Ont.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 10 ans, Daniel Ironmonger est emballé à la perspective de ses premiers jeux mondiaux en hockey intérieur. L’athlète voit la venue au monde de sa fille et son engagement dans le mouvement comme ses plus grandes réalisations à ce jour. Il a hâte aux jeux mondiaux pour faire de nouvelles connaissances et visiter des endroits inconnus. En dehors de sa pratique sportive, Daniel adore camper, faire la cuisine, travailler et passer du temps en famille.

Objectif pour Autriche 2017 : « M’amuser et rencontrer des gens nouveaux! »

David Winter
Qc

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 13 ans, David Winter remercie le mouvement de lui avoir offert la possibilité de nouer des amitiés solides. L’athlète confie avoir rêvé de participer aux jeux mondiaux avec ses coéquipiers hockeyeurs; il est fier de lui et de ses camarades athlètes.

Objectif pour Autriche 2017 : « La médaille d’or! »

Dean Boechler
SASK.

Dean Boechler est membre d’Olympiques spéciaux depuis 26 ans. En plus du hockey intérieur, sport qui le passionne, il pratique le soccer et le softball. Ce qui rend Dean le plus fier, c’est la médaille d’or remportée aux jeux mondiaux de 2013 et le fait d’avoir décroché et conservé un emploi à temps plein. Grâce au mouvement, l’athlète s’est fait de nouveaux amis et s’est amélioré en hockey intérieur. Il est très fier de lui, parce que peu de gens se rendent jusqu’aux jeux mondiaux.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner une autre médaille d’or et rencontrer de nouveaux amis. »

Doug Dunk
Ont.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 25 ans, Doug Dunk est enchanté de concourir en hockey intérieur en Autriche. Il considère comme l’une de ses plus grandes réalisations à ce jour la médaille d’or remportée aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). En dehors du hockey intérieur, Doug aime regarder la télé et passer du temps à l’ordinateur.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner l’or! »

Elijah Ilag
Man.

Elijah Ilag habite Winnipeg (Manitoba) et est membre d’Olympiques spéciaux depuis 6 ans. En plus du hockey intérieur, il pratique le basketball et sa qualification pour les Jeux d’été d’Olympiques spéciaux Canada 2014 en Colombie-Britannique l’avait rendu très fier. L’athlète apprécie Olympiques spéciaux à cause des gens et des villes que le mouvement lui fait connaître, partout au Canada et à l’étranger. En dehors de son sport de compétition, Elijah adore le plein air.

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter une médaille. »

James Walker
Ont.

Résident de London (Ontario), James Walker évolue dans le mouvement Olympiques spéciaux depuis 14 ans. En plus du hockey intérieur, il y pratique le softball et la dynamophilie. James travaille actuellement à la librairie de l’Université Western. L’athlète remercie Olympiques spéciaux pour les nouveaux amis qu’il s’est fait dans ses rangs et est complètement ravi de se rendre en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Travailler fort et m’amuser! »

Jeff Tromp
Ont.

Jeff Tromp nous vient de Guelph (Ontario), où il est membre d’Olympiques spéciaux depuis 30 ans. Fervent de hockey intérieur, il a concouru dans ce sport aux jeux mondiaux de 2009 et de 2013. Jeff se réjouit qu’Olympiques spéciaux lui ait permis d’apprendre à socialiser et de se faire des amis. Il est fier et impatient de représenter le Canada sur la scène mondiale.

Objectif pour Autriche 2017 : « Faire de mon mieux comme joueur et comme gardien de but. »

Kyle Couture
SASK.

Saskatchewanais, Kyle Couture a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 7 ans. En plus du hockey intérieur, il pratique le softball et le soccer. Le mouvement a amélioré la vie de l’athlète en l’aidant à se faire des amis et en lui procurant un sentiment d’accomplissement. Dans ses temps libres, Kyle aime suivre les sports et fréquenter ses amis.

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter l’or! »

Kyrren Dean
SASK.

Kyrren Dean vit à Regina (Saskatchewan). Il se réjouit d’aller aux jeux mondiaux avec son entraîneur et père, Sheldon Dean. Quand il ne joue pas au hockey intérieur, l’athlète s’adonne aux jeux vidéo et passe le plus de temps possible en plein air. Olympiques spéciaux a aidé Kyrren à s’améliorer comme gardien de but et comme personne.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner une médaille d’or et être le meilleur gardien de but. »

Lee Salzl
SASK.

Olympiques spéciaux est un élément positif dans la vie de Lee Salz, puisque le mouvement lui a donné une meilleure estime de soi. L’athlète aborde ses deuxièmes jeux mondiaux après ceux de 2013 en Corée du Sud. Employé de Safeway à Saskatoon, Lee adore jouer au hockey pour le plaisir, passer du temps en famille et avec des amis et profiter du plein air.

Objectif pour Autriche 2017 : « Pas de réparties négatives entre entraîneurs et coéquipiers. »

Mark Jamieson
Ont.

Mark Jamieson est membre d’Olympiques spéciaux depuis 23 ans. À part le hockey intérieur, il joue au golf, au softball, au basketball et aux quilles et fait de la dynamophilie. Sa participation aux jeux mondiaux est un rêve devenu réalité pour l’athlète et l’une de ses plus grandes réalisations à ce jour. Ce que lui apporte Olympiques spéciaux? La chance de connaître des gens nouveaux et de prendre du bon temps.

Objectif pour Autriche 2017 : « Juste avoir du plaisir! »

Matthew Haddad
SASK.

Matthew Haddad est le fils de Shane et le frère de Tyler, ses coéquipiers en hockey intérieur. L’athlète est extrêmement fier de s’être qualifié pour les jeux mondiaux dans les rangs d’Équipe Canada. Olympiques spéciaux lui a enseigné à avoir l’esprit d’équipe et à faire de son mieux. Il est également fier d’appuyer le reste de l’équipe canadienne durant son aventure en Autriche. Durant ses temps libres, Matthew aime suivre et pratiquer des sports de toutes sortes.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner l’or et m’amuser comme jamais. »

Mike Snell
SASK.

Michael Snell est emballé à l’idée de ses deuxièmes jeux mondiaux en hockey intérieur après ceux de 2013. Ses 22 années comme membre d’Olympiques spéciaux ont permis à l’athlète de faire de nouvelles connaissances et de concourir au plus haut niveau. Ce que fait Michael de ses loisirs? Il suit et pratique toutes sortes de sports.

Objectif pour Autriche 2017 : « Bien m’entendre avec les entraîneurs et mes coéquipiers. »

Patric Seeds
Ont.

Vétéran d’Olympiques spéciaux avec ses 30 ans et plus de participation, Patric Seeds se dit particulièrement fier de ses 3 championnats nationaux en hockey intérieur et de sa sélection dans les rangs d’Équipe Canada pour Autriche 2017. Olympiques spéciaux a transformé la vie de l’athlète pour le mieux : il l’a aidé à sortir de chez lui, à se faire des amis et à faire de nouvelles expérience. Il est extrêmement honoré d’aller représenter son pays avec ses coéquipiers en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir du plaisir avec mes coéquipiers. »

Paul McTaggart
Ont.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 20 ans, Paul McTaggart a encouragé son fils à devenir lui aussi un participant actif aux programmes du mouvement. Autriche 2017 offrira à Paul sa troisième expérience des jeux mondiaux; l’athlète est heureux et impatient d’y concourir aux côtés de son fils, Andrew, membre de la même équipe de hockey intérieur. Paul est reconnaissant à Olympiques spéciaux d’avoir amélioré sa vie en lui permettant de faire de nouvelles connaissances.

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter l’or. »

Robbie Bomboir
SASK.

Avec ses 40 ans de participation, Robbie Bomboir est un vétéran d’Olympiques spéciaux, ravi de se rendre en Autriche avec ses coéquipiers du hockey intérieur. Robbie est fier d’avoir remporté une médaille d’or aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). Le mouvement a permis à l’athlète de rencontrer des gens, de se faire des amis et d’atteindre des objectifs. Dans ses temps libres, Robbie adore nager, courir, jouer aux quilles et faire du vélo.

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter l’or! »

Ryan Blinn
Ont.

Ryan Blinn pratique une multitude de sports – dont le basketball, le soccer, le softball et le hockey intérieur – dans les rangs d’Olympiques spéciaux depuis 25 ans. L’athlète réalise un rêve en s’envolant aux jeux mondiaux avec son équipe de hockey intérieur. Le mouvement a changé la vie de Ryan pour le mieux en lui offrant de nouvelles amitiés. Participer à des jeux mondiaux, selon Ryan, c’est « vraiment super ».

Objectif pour Autriche 2017 : « Visiter les alentours. »

Ryan Kneisz
Man.

Citoyen de Winnipeg (Manitoba), Ryan Kneisz possède déjà l’expérience de jeux mondiaux d’hiver comme d’été. Ses 19 années de pratique de l’athlétisme, du basketball, du hockey intérieur et du patinage de vitesse ont permis à l’athlète de rester actif et de parfaire ses habiletés. Il se souvient de la médaille d’or en pentathlon aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’été de 2015 à Los Angeles comme de l’une de ses plus grandes réalisations. Ryan est impatient de se mesurer aux meilleurs au monde en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Limiter mes minutes de pénalité. »

Shane Haddad
SASK.

Shane Haddad, patriarche de la famille Haddad, se réjouit de participer aux jeux mondiaux aux côtés de ses deux fils. Ses 35 ans de participation lui ont permis de pratiquer le basketball, le softball et les quilles, en plus du hockey intérieur, son sport chéri. Ses plus grandes réalisations jusqu’à maintenant? La Médaille du jubilé de diamant et la Médaille du centenaire de la Saskatchewan. Fervent amateur de sports, Shane assiste aux matchs des Roughriders depuis 44 ans.

Objectif pour Autriche 2017 : « Me faire de nouveaux amis, m’amuser et m’entraîner pour être parfait. »

Stephen Slezsac
Ont.

Citoyen de Brantford (Ontario) et membre d’Olympiques spéciaux depuis 18 ans, Stephen Slezsac a déjà une expérience des jeux mondiaux à son actif (2009). Il affirme que sa qualification pour les jeux mondiaux en Autriche constitue sa plus grande réalisation jusqu’à maintenant. Olympiques spéciaux a changé la vie de Stephen en lui faisant rencontrer des tas de gens et avoir du plaisir.

Objectif pour Autriche 2017 : « M’amuser! »

Tyler Haddad
SASK.

Tyler Haddad, fils de Shane et frère de Matthew, ses coéquipiers en hockey intérieur, a adhéré à Olympiques spéciaux il y a plus de 10 ans. Tyler voit sa jolie fillette de 5 ans, Rylie, comme sa plus grande réalisation jusqu’à maintenant. Olympiques spéciaux a permis à Tyler de voyager et de participer à une foule de tournois et de jeux en hockey intérieur. L’athlète est honoré de faire partie d’Équipe Canada.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir du plaisir! J’ai hâte à ma première compétition internationale. »

Zane Lauritsen
SASK.

Zane Lauritsen, citoyen de Regina (Saskatchewan), a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 9 ans. En plus du hockey intérieur, son sport de prédilection, l’athlète pratique le soccer et les quilles. Zane affirme qu’Olympiques spéciaux l’a beaucoup transformé, en l’aidant à améliorer ses compétences sportives et sociales et ses qualités de chef d’équipe. Il est ravi de rendre en Autriche, un coin du monde qu’il ne connaît pas encore.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner une autre médaille d’or, travailler avec mes coéquipiers et mes entraîneurs et atteindre tous mes buts. »

Entraîneuse/Entraîneur en Chef

Mark Cullen
Ont.

C’est en tombant par hasard sur une coupure de journal que Mark s’est d’abord senti attiré par le mouvement. Quinze ans plus tard, l’homme conserve un souvenir très net de sa première soirée comme entraîneur d’Olympiques spéciaux. Le talent et la vaillance des athlètes de même que l’accueil chaleureux qu’on lui avait réservé l’avaient renversé. Mark a eu la chance d’entraîner à l’occasion de multiples jeux régionaux, provinciaux et nationaux. Olympiques spéciaux lui a enseigné la valeur du sport et la richesse qu’il apporte dans la vie des athlètes. L’entraîneur s’apprête à participer à ses premiers jeux mondiaux. Il a hâte de découvrir un nouveau pays et de faire connaissance avec des athlètes et des entraîneurs de partout au monde, et surtout, de faire tout cela à titre de membre d’Équipe Canada.

Objectif pour Autriche 2017 : Veiller à ce que tous nos hockeyeurs donnent le meilleur d’eux-mêmes, mais surtout, les encourager à profiter d’une expérience unique.

Ryan Unruh
SASK.

Ryan entraîne pour Olympiques spéciaux depuis quatre ans. Il a décidé de s’engager quand on a diagnostiqué le syndrome de Down chez sa fille, désireux de contribuer à apporter sens et succès dans la vie des personnes présentant une déficience intellectuelle. Quand il constate la modeste différence qu’il a faite pour nombre des athlètes auprès desquels il est intervenu, il a l’impression de ne pas avoir perdu son temps. Ryan aborde ses premiers jeux mondiaux et il a hâte d’en connaître la compétition, les amitiés et les réalisations. Mais plus important encore, il est impatient de représenter son pays sur la scène mondiale, aux côtés de sa merveilleuse équipe.

Objectif pour Autriche 2017 : Je veux repartir des jeux en sachant que tout le monde a fait de son mieux. J’espère voir une amélioration chez moi, le personnel d’entraînement et tous les joueurs, sur les plans physique, affectif et mental. Je veux que notre équipe soit fière de représenter son pays et fière d’exposer ses talents à la face du monde.

Entraîneuse

Abigail Frasz
SASK.

Abigail vient d’une famille engagée auprès d’Olympiques spéciaux avant même sa naissance. Elle a commencé à entraîner dans le mouvement sous l’inspiration de ses parents et de ses frères et sœurs aînés. Toute jeune, elle a constaté la détermination des athlètes et s’est éprise de la mission de l’organisme. Abigail entraîne officiellement depuis quatre ans et s’apprête à vivre ses tout premiers jeux mondiaux. Les mots lui manquent pour exprimer son emballement! Elle est impatiente de rencontrer des ressortissants d’autres pays et de voir ses athlètes porter fièrement la feuille d’érable.

Objectifs pour Autriche 2017 :

  • Représenter dignement mon pays en soignant mon apparence, mon attitude et mes interactions avec autrui.
  • Aider mes athlètes à faire de leur mieux, de manière positive.

Entraîneur

Paul Turner
Ont.

L’investissement de Paul auprès d’Olympiques spéciaux remonte à 36 ans. Bien qu’il entraîne également en softball depuis de nombreuses années, le hockey intérieur a été son premier amour. Paul a assisté à bien des jeux provinciaux. À l’échelle nationale, il a été des jeux d’Ottawa (2000), de Québec (2008), de l’Alberta (2012) et de Terre-Neuve-et-Labrador (2016). Sur la scène mondiale, son équipe de hockey intérieur, les Bunsmaster Rollers, a remporté l’argent à Boise, en 2009. Au fil des ans, Paul a noué des liens durables avec nombre d’athlètes locaux comme avec des athlètes et des entraîneurs des quatre coins de l’Ontario. Il adore les rencontrer à la faveur des compétitions auxquelles il assiste.

Objectif pour Autriche 2017 :

Faire en sorte que les athlètes puissent donner leur maximum en compétition et profitent de leur séjour loin de la maison.

Ron Cambridge
Ont.

Bénévole dans le mouvement depuis 15 ans, Ron vient d’être nommé bénévole de l’année par le conseil communautaire d’Olympiques spéciaux Peterborough. Il aborde ses seconds jeux mondiaux, après avoir fait partie du personnel d’entraînement de l’équipe canadienne de hockey intérieur aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2009, à Boise (Idaho). Marié depuis 35 ans, Ron est père de trois enfants, grand-père deux fois et semi-retraité comme travailleur auprès des enfants et des jeunes.

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Veiller à ce que tous les athlètes vivent une expérience positive, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent.
Sheldon Dean
SASK.

Sheldon est membre d’Olympiques spéciaux depuis quatre ans. En plus du hockey intérieur tous les ans, il a entraîné en basketball durant une saison. Il raffole de son bénévolat. Chaque année, les choses s’améliorent et il apprend à connaître de plus en plus les athlètes, une véritable bénédiction. Leur détermination, leur désir de travailler dur sont remarquables. Pour eux, il est plus important de faire de son mieux que de gagner, ce qui plaît beaucoup à Sheldon. Et victoire ou défaite, un sourire s’affiche sur leurs visages. Cette année, Sheldon a entraîné à ses premiers jeux nationaux, et l’an prochain, il le fera pour la première fois à des jeux mondiaux. Il espère que ses joueurs pourront rentrer à nouveau au pays avec une médaille d’or au cou. Mais sinon, ils resteront des champions à ses yeux.

Objectifs pour Autriche 2017 :

  • Que tout le monde, des athlètes aux entraîneurs en passant par les employés de mission, s’amuse durant les épreuves et à l’extérieur des sites de compétition.
  • Engranger des souvenirs impérissables et participer à cette expérience unique.
×