Raquette

Envoyez vos bons vœux et souhaitez bonne chance au personnel de mission et aux athlètes de l’équipe raquette ici!

Athlètes

Brianna Harris
N.E.

Brianna Harris nous vient de Truro (Nouvelle-Écosse), où elle est membre d’Olympiques spéciaux depuis 9 ans. En plus de la raquette, elle pratique la natation et l’athlétisme au niveau régional. Sa sélection pour Équipe Canada constitue l’une des plus grandes réalisations de l’athlète à ce jour. Olympiques spéciaux a changé la vie de Brianna en l’aidant à rehausser sa confiance en soi, à contrôler sa timidité et à s’informer sur la saine alimentation et les moyens de s’entraîner mieux.

Objectif pour Autriche 2017 : « Être plus rapide que je l’ai été à Corner Brook (T.-N.-L.). »

Christine Peters
Man.

Chrissy Peters nous vient de Morden (Manitoba), où elle participe aux programmes d’Olympiques spéciaux depuis 10 ans. Les jeux mondiaux en Autriche seront les deuxièmes pour l’athlète, qui espère voir un autre record personnel s’ajouter à la médaille d’or qu’elle avait remportée en raquette à ceux de 2007. Olympiques spéciaux a aidé Chrissy à gagner de l’assurance dans la vie quotidienne. Dans ses temps libres, elle aime marcher avec les chiens de ses parents, écouter de la musique et jouer à l’ordinateur.

Objectif pour Autriche 2017 : « Courir et marcher. »

Crystal Young
T.-N.-L.

Crystal Young vit à Harbour Grace (Terre-Neuve-et-Labrador), où elle est membre d’Olympiques spéciaux depuis 1999. Si elle a concouru à quatre éditions des jeux nationaux durant sa carrière sportive, l’athlète vivra sa première incursion sur la scène mondiale en Autriche. Crystal remercie Olympiques spéciaux de lui permettre d’améliorer ses habiletés sportives. Elle est enchantée de faire partie d’Équipe Canada comme raquetteuse, une réalisation qui lui donne le sentiment de « dominer le monde ». En dehors de la raquette ou de l’entraînement en vue des jeux mondiaux, Crystal aime dessiner, écouter de la musique et nouer de nouvelles amitiés.

Objectif pour Autriche 2017 : « J’espère gagner deux médailles d’or. »

Daniel Martin
N.-É.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 6 ans, Daniel Martin vit à Pictou County (Nouvelle-Écosse). Il est d’autant plus fier de sa place de raquetteur dans Équipe Canada que c’est la première fois en 35 ans qu’un athlète de sa ville est sélectionné. Olympiques spéciaux aide l’athlète à se faire des amis et à rester en forme. Daniel consacre ses loisirs ses temps libres à jouer au snooker, à courir et à nager.

Objectif pour Autriche 2017 : « Être rapide! »

Darren Boryskavich
Man.

Darren Boryskavich vit à Russell (Manitoba), où il est membre d’Olympiques spéciaux depuis 32 ans. Fervent raquetteur, il est heureux et fier de représenter le Canada aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017 en Autriche. L’athlète a récolté 38 médailles durant sa carrière dans les rangs d’Olympiques spéciaux, une réalisation qui fait sa fierté. Olympiques spéciaux a permis à Darren de faire de belles rencontres et de visiter bien des endroits de par le monde.

Objectif pour Autriche 2017 : « J’aimerais gagner une médaille d’or en raquette. »

Floressa Harris
T.-N.-L.

Floressa Harris est impatiente de participer à ses premiers jeux mondiaux. Toute à sa joie de sa sélection dans l’équipe canadienne de raquette, cette résidente de Gander (Terre-Neuve-et-Labrador) sait qu’elle fera la fierté de son pays. L’athlète a pris part aux jeux nationaux de 2016, 2014, 2012 et 2010, ce qu’elle voit comme ses plus grandes réalisations jusqu’à maintenant. Olympiques spéciaux a changé la vie de Floressa en l’aidant à s’extérioriser davantage, à avoir plus d’amis et à rester en forme.

Objectif pour Autriche 2017 : « M’amuser, m’entraîner fort et vivre l’Autriche. »

Jade Irvine
Ont.

Jade Irvine a adhéré au mouvement Olympiques spéciaux il y a 3 ans seulement. Elle a davantage confiance en elle aujourd’hui et considère comme une immense réalisation sa sélection comme raquetteuse d’Équipe Canada. Bien qu’elle ressente un peu de nervosité, elle croit fermement qu’en s’entraînant fort, elle fera du bon boulot en Autriche. En dehors de l’entraînement ou de sa pratique sportive, vous trouverez Jade à l’ordinateur ou en train de s’occuper de ses deux petits frères.

Objectif pour Autriche 2017 : « M’amuser et faire de mon mieux. »

Janet Charchuk
I-P-E

Janet Charchuck, d’Alberton (Île-du-Prince-Édouard), est membre du mouvement Olympiques spéciaux depuis 20 ans. En plus de la raquette, elle s’adonne à l’athlétisme, à la boccia, aux quilles et au golf. Ses deux médailles d’or et celle de bronze aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador) représentent selon elle sa plus grande réalisation. Olympiques spéciaux a changé la vie de Janet en lui donnant un sentiment d’appartenance. Elle a hâte de faire de nouvelles rencontres et de nouvelles expériences aux jeux mondiaux. Janet occupe ses temps libres à faire du yoga, à cuisiner, à danser et à faire du sport.

Objectif pour Autriche 2017 : « Rencontrer des gens nouveaux et me faire des amis. Réaliser un record personnel. Rendre fiers moi-même et les autres. »

Jennifer Jackson
N.-B.

Jennifer Jackson participe aux programmes d’Olympiques spéciaux depuis 31 ans. Sa première expérience des jeux mondiaux remonte à 1987 et elle est ravie d’accéder à Équipe Canada à nouveau. Grâce à Olympiques spéciaux, l’athlète rencontre d’autres athlètes, se fait des amis et reste en forme et en santé. Elle se dit honorée de représenter sa région de la vallée de l’Ouest (Nouveau-Brunswick) dans l’équipe canadienne de raquette. En dehors du sport, Jennifer aime conduire sa voiture, peindre, faire des mots croisés et danser.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner des médailles et avoir du plaisir! »

Julien Cardinal Moffet
Qc

Olympiques spéciaux a accueilli Julien Cardinal-Moffet dans ses rangs il y a 11 ans. L’athlète est impatient de rencontrer des gens de partout dans le monde à l’occasion de ses premiers jeux mondiaux. Le mouvement l’a aidé à devenir plus sociable et à se faire des amis. Julien est emballé à la perspective de concourir en raquette en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Devenir le champion du monde dans mon sport. »

Justin Dodge
T.-N.-L.

Âgé de 34 ans et résident de Grand Bank (Terre-Neuve-et-Labrador), Justin Dodge est membre d’Olympiques spéciaux depuis 11 ans. Il range parmi ses grandes réalisations d’avoir été sélectionné pour Équipe Canada et d’être le premier athlète de son club local à participer à des jeux nationaux et mondiaux. Olympiques spéciaux a aidé Justin à rester actif, à se faire des amis et à surmonter sa timidité. Pour l’athlète, « rien » n’a plus d’importance que sa place dans Équipe Canada; il est très fier que sa performance aux jeux nationaux lui ait ouvert cette porte.

Objectif pour Autriche 2017 : « Me faire de nouveaux amis, m’amuser et faire de mon mieux. »

Kelsey Mellan
Ont.

Kelsey Mellan est sur le point d’aborder ses deuxièmes jeux mondiaux après ceux de 2013 en Corée du Sud. Elle remercie Olympiques spéciaux de lui faire faire de nouvelles connaissances visiter des endroits et des pays nouveaux. L’athlète est extrêmement fière de faire partie de l’équipe canadienne de raquette et espère faire la fierté de l’île Manitoulin, où elle habite. Quand elle est libre, Kelsey aime nager et passer du temps en compagnie de ses chiens.

Objectif pour Autriche 2017 : « Faire beaucoup d’efforts et avoir du PLAISIR! »

Kevin Dooks
Ont.

Originaire d’Ottawa, Kevin Dooks aborde ses premiers jeux mondiaux avec un enthousiasme et une fierté immenses. Sa plus grande réalisation jusqu’à aujourd’hui? Son record personnel au 800 m en raquette aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). Olympiques spéciaux a aidé l’athlète à améliorer sa condition physique et sa confiance en soi, en plus de lui faire visiter des lieux inconnus. En dehors de sa participation aux programmes d’Olympiques spéciaux, Kevin adore jouer à l’ordinateur, lire et regarder les sports.

Objectif pour Autriche 2017 : « Travailler fort. »

Matthew Bedard
Ont.

Matthew Bedard est emballé d’être inscrit sur la liste des raquetteurs canadiens pour les Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017 en Autriche. Cela lui donne l’occasion de s’entraîner fort et de devenir un meilleur athlète. Matthew remercie Olympiques spéciaux de lui permettre de rencontrer des gens nouveaux, de s’améliorer en sport, de voyager et d’être en meilleure santé. En dehors du sport, Matthew travaille le bois, court, s’entraîne ou cuisine!

Objectif pour Autriche 2017 : « Allez de l’avant! Faites de votre mieux et oubliez le reste. M’amuser et m’améliorer comme athlète. »

Matthew Cormier
Ont.

Matthew Cormier a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 18 ans. En plus de la raquette, il y pratique l’athlétisme, le basketball, les quilles, le softball et le hockey intérieur. Sa participation aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 et au championnat de softball en 2015 est ce dont il est le plus fier. Olympiques spéciaux a aidé l’athlète à devenir plus sociable, ce qui lui a permis de se faire de nouveaux amis. Matthew est ravi de faire partie d’Équipe Canada, car cela lui donne la chance de représenter son pays dans un sport qu’il adore.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir du plaisir et profiter de l’occasion. »

Nancy Leduc
Qc

Objectif pour Autriche 2017 : « Remporter l’or et faire de mon mieux tous les jours. »

Olivier Séguin
Qc

Olivier Séguin a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 4 ans. Il considère comme sa plus grande réalisation à ce jour son intégration à l’équipe canadienne aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017, en Autriche. Résident de Saint-Jean-sur-le-Richelieu (Québec), l’athlète remercie Olympiques spéciaux de lui permettre d’être actif et de pratiquer des sports. Olivier concourra en raquette en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Performer aux jeux de 2017 en Autriche. »

Peter Snider
Ont.

Peter Snider a adhéré à Olympiques spéciaux il y a 6 ans. En plus de la raquette, il pratique l’athlétisme et le basketball. Lors de ses premiers jeux mondiaux, à Los Angeles, il a remporté une médaille d’or et une de bronze au saut en longueur et au 200 m, respectivement. Peter remercie Olympiques spéciaux d’avoir embelli sa vie en lui offrant la chance de nouer des amitiés avec bien des athlètes, au Canada et à l’étranger. Pour Peter, sa participation aux jeux mondiaux est un incitatif à travailler fort et à augmenter sa force et sa vitesse; c’est aussi du plaisir à la tonne!

Renée Pelletier
Qc

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 15 ans, Renée Pelletier éprouve une immense fierté à faire partie d’Équipe Canada en vue des jeux mondiaux de 2017 en Autriche. L’athlète voit son record personnel au 10 km en raquette aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador) comme sa plus grande réalisation jusqu’à maintenant. En dehors de l’entraînement ou de la pratique d’autres sports à l’intérieur du mouvement, Renée aime les allers et retours à vélo entre la maison et le travail.

Objectif pour Autriche 2017 : « Rentrer des jeux avec, peut-être, une médaille. »

Ron Brandt
SASK

Ron Brandt est un athlète d’Olympiques spéciaux depuis 30 ans. Il voit les médailles qu’il a décrochées comme ses plus grandes réalisations jusqu’à maintenant, en particulier sa médaille d’or en raquette aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada de 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). Le mouvement a changé la vie de l’athlète en lui apportant joie et fierté. Quand il ne participe pas à un programme d’Olympiques spéciaux, Ron écoute de la musique country, assiste à des spectacles de camions et joue avec des voitures téléguidées.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner l’or!! »

Sandra Smith
T.-N.-L.

Athlète d’Olympiques spéciaux depuis 17 ans, Sandra Smith se réjouit de concourir à ses premiers jeux mondiaux. La raquetteuse se promet de travailler dur et de faire de son mieux sur la scène mondiale. Sandra possède et exploite depuis 15 ans Sandra’s Recycling, entreprise de collecte de matières recyclables dans les écoles, les foyers et les entreprises. Olympiques spéciaux a aidé Sandra à perdre du poids, à améliorer sa condition physique, à devenir plus active physiquement et à se faire des amis.

Objectif pour Autriche 2017 : « Me faire de nouveaux amis et avoir du plaisir! »

Sébastien Hamel-Bourdeau
Qc

Sébastien Hamel-Bourdeau aborde ses premiers jeux mondiaux et il est très fier de le faire comme raquetteur dans les rangs d’Équipe Canada. Il est reconnaissant à Olympiques spéciaux de lui offrir des amitiés nouvelles et des voyages. Pour l’athlète, ses deux médailles d’or aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador) et sa médaille d’argent aux Jeux d’été d’Olympiques spéciaux Québec 2014 constituent les plus grandes réalisations de sa vie. Dans ses moments de loisir, Sébastien adore courir, s’entraîner et se lancer des défis.

Objectif pour Autriche 2017 : « Devenir un champion du monde. »

Tony Wilkinson
C.-B.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 14 ans, Tony Wilkinson est fier de concourir dans l’équipe canadienne de raquette en Autriche, une expérience unique. Tony travaille pour les cinémas Cineplex chez lui, à Kelowna (Colombie-Britannique). Il doit à Olympiques spéciaux d’avoir fait de nouvelles connaissances, d’avoir amélioré son assurance et son estime de soi et de manger plus sainement. En dehors du travail et de l’entraînement en raquette, Tony aime écouter de la musique, faire du vélo, nager, jouer à des jeux, lire et attraper un ou deux films au cinéma.

Objectif pour Autriche 2017 : « Faire de mon mieux, avec l’espoir de décrocher une ou deux médailles. »

Valerie Delorme
Man.

Membre d’Olympiques spéciaux depuis 4 ans, Valerie Delorme assure que sa nomination dans l’équipe canadienne de raquette compte parmi les grandes réalisations de sa vie. Olympiques spéciaux a aidé l’athlète à se faire des amis et à devenir plus sociable. En dehors de ses activités sportives dans le mouvement, Valerie adore aller au gymnase, jouer aux quilles et passer du temps entre amis.

Objectif pour Autriche 2017 : « Montrer aux gens le meilleur de moi-même. »

Entraîneuse/Entraîneur en Chef

Joanne Zahaiko
Man.

Engagée auprès d’Olympiques spéciaux depuis le début de ses études secondaires, il y a 24 ans, Joanne a intégré le mouvement à sa vie quotidienne. Olympiques spéciaux l’a aidée à forger la personne qu’elle est devenue et l’a guidée vers une carrière d’enseignante ressource. Joanne aborde ses cinquièmes jeux mondiaux avec beaucoup d’humilité. Elle, qui entraîne également en basketball, a passé la plus grande partie de l’année avec ses athlètes sur le terrain ou dans la neige, motivée par la volonté de leur offrir les meilleures chances possible. Elle est déterminée à former l’équipe de raquette la plus performante qu’Équipe Canada ait connue à ce jour.

Objectifs pour Autriche 2017 : Faire en sorte que tous les raquetteurs reviennent des jeux avec une médaille au cou et enregistrent leur meilleure marque personnelle dans leurs DEUX épreuves. Veiller à ce qu’athlètes et entraîneurs apprécient assez leur expérience pour envisager une nouvelle participation à des jeux nationaux et mondiaux dans l’avenir.

Entraîneuse

Maureen Hunter
C.-B.

Maureen s’est engagée auprès d’Olympiques spéciaux en février 2004. Son mari, Harvey, a beaucoup contribué à faire reconnaître la raquette au niveau international. Depuis fort longtemps, la famille attache une grande importance à son dévouement au sport et à Olympiques spéciaux. Maureen a eu l’occasion d’entraîner à tous les niveaux de compétition offerts dans le mouvement; les jeux d’Autriche 2017 seront ses septièmes jeux mondiaux, les quatrièmes en qualité d’entraîneuse. Au palier local, Maureen tient le rôle de coordonnatrice en plus d’être entraîneuse en chef pour la raquette. Elle est profondément convaincue que l’immense succès d’Olympiques spéciaux repose essentiellement sur son offre d’entraînement et de compétitions à des athlètes de toute habileté. Maureen est ravie de faire partie d’Équipe Olympiques spéciaux Canada 2017.

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Soutenir les athlètes et les aider à devenir de grands ambassadeurs de la raquette et du Programme de l’équipe nationale d’Olympiques spéciaux Canada.
Rachel Mathews
Ont.

Bénévole pour Olympiques spéciaux Ontario depuis 19 ans, Rachel entraîne en athlétisme, en natation, en 5-quilles, en soccer et en raquette, en plus de remplir divers rôles administratifs. Elle aime particulièrement aider les athlètes à réaliser leur potentiel sportif et en observer les répercussions positives sur d’autres aspects de leur vie. Les Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017 en Autriche offrent à Rachel sa seconde expérience de jeux mondiaux, puisqu’elle avait participé à ceux de 2013 en Corée du Sud à titre d’entraîneuse associée en raquette. L’entraîneuse se réjouit de faire à nouveau partie d’Équipe Canada et de partager des moments spéciaux avec l’équipe sur la scène mondiale.

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Aider les athlètes à se préparer au mieux sur les plans mental et physique, de sorte qu’ils soient en mesure de donner le meilleur d’eux-mêmes et de vivre l’expérience la plus formidable possible en Autriche.
Sabrina Klassen
Man.

Sabrina s’investit dans le mouvement Olympiques spéciaux depuis 12 ans. Elle a participé à trois éditions des jeux nationaux. À la veille de ses premiers jeux mondiaux, elle a très hâte de voir concourir des athlètes de partout au monde.

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Veiller à ce que les athlètes soient prêts pour la compétition et connaissent une bonne expérience.
  • Et aussi, avoir du plaisir.
Susan Brophy-Leblanc
N.-B.

Susan s’est jointe à Olympiques spéciaux Nouveau-Brunswick comme bénévole il y a cinq ans. Malgré ses nombreuses expériences de bénévolat en sport régulier, les compétitions provinciales et nationales auxquelles elle a assisté au cours des deux dernières années ont été des premières pour l’entraîneuse, et il en ira de même pour les jeux mondiaux à venir. Guider des athlètes d’Olympiques spéciaux jusqu’à la scène internationale, c’est un rêve devenu réalité pour Susan, l’occasion de montrer au monde entier le potentiel de ces sportifs vaillants et méritants et leur façon d’exceller dans un sport qu’ils adorent manifestement. C’est avec fierté que Susan accompagnera Équipe Canada aux jeux mondiaux de 2017 en Autriche.

Objectifs pour Autriche 2017 :

  • Encourager nos athlètes et les aider à être fiers de leurs réalisations, leur faire valoir la récompense que constitue le fait d’être choisi pour représenter son pays, et surtout, les soutenir dans leur entraînement et leur préparation aux jeux mondiaux.

Entraîneur

David Wilkinson
C.-B.

Dave est engagé auprès d’Olympiques spéciaux depuis 11 ans. Il entraîne actuellement en boccia, en athlétisme, en golf et en raquette. Entraîneur en 5-quilles, en boccia et en raquette à l’occasion de jeux provinciaux, ainsi qu’en raquette lors de jeux nationaux, Dave est enchanté d’aborder sa première expérience en jeux mondiaux. Il est très reconnaissant et fier de représenter le Canada et il a hâte de rencontrer des athlètes et des entraîneurs de partout au monde. Il se réjouit également de faire partie d’Équipe Canada pour encourager les athlètes à faire de leur mieux et pour veiller à ce qu’ils connaissent l’expérience de leur vie. Témoin de la croissance des athlètes à la faveur de leur participation aux programmes d’Olympiques spéciaux, l’entraîneur sait qu’ils vont acquérir et démontrer encore plus d’assurance, de fierté, de respect, d’esprit d’équipe et de solidarité en concourant à l’échelle mondiale. Et Dave estime qu’il profite tout autant que les athlètes de son bénévolat dans le mouvement.

Objectifs pour Autriche 2017 :

  • Que nos athlètes enregistrent leurs meilleurs résultats dans toutes leurs épreuves.
  • Qu’Équipe Canada domine en raquette.
  • Encourager mes athlètes, les inspirer et contribuer à leur succès aux jeux (qu’ils aient donné leur pleine mesure et qu’ils se soient amusés).
  • Prendre de l’expérience en entraînement – comme entraîneur local et comme entraîneur national à distance.
  • Me faire des contacts dans mon sport et au sein d’OSC et me perfectionner comme entraîneur national (de manière à pouvoir revivre l’expérience dans l’avenir!!).
  • Tirer le maximum de la chance unique qui m’est offerte, en absorbant toutes les connaissances et l’expérience possibles pour faire de moi un meilleur entraîneur et développer le sport (tous les sports auxquels je participe) au niveau local. De cette manière, nos programmes vont prendre de l’ampleur et nos athlètes vont s’améliorer, dans la pratique comme en compétition, et pourront profiter au mieux d’Olympiques spéciaux.
  • Me faire de nouveaux amis parmi les athlètes, les entraîneurs et le personnel de mission.
×