Ski Alpin

Envoyez vos bons vœux et souhaitez bonne chance au personnel de mission et aux athlètes de l’équipe ski alpin!

Athlètes

Alexia Barré
Qc

Citoyenne de Sainte-Julie (Québec), Alexia Barré participe à des programmes d’Olympiques spéciaux depuis 12 ans. Elle déborde d’enthousiasme à l’idée d’aller concourir en ski alpin en Autriche et de se faire de nouveaux amis en chemin. La skieuse éprouve une immense fierté à représenter sa ville et son pays. Durant ses temps libres, elle adore faire de la pâtisserie et pratique aussi l’athlétisme, le basketball et le soccer dans sa collectivité.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir du plaisir! »

Chris Innes
Ont.

Chris Innes participe aux programmes d’Olympiques spéciaux depuis 25 ans. En plus du ski alpin, sport dans lequel il concourra aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017, il pratique les quilles, la natation, le golf et la raquette.  L’athlète est reconnaissant à Olympiques spéciaux de lui permettre de rester actif et en forme et de rencontrer des gens de partout au pays et dans le monde. Chris est « honoré » d’être intégré à Équipe Canada et entend bien travailler ferme dans l’espoir de rapporter une médaille (ou deux) au pays!

David Whyne
Ont.

David Whyne vit sa sixième année comme membre d’Olympiques spéciaux; il est emballé de se rendre en Autriche dans les rangs de l’équipe canadienne de ski alpin. En plus de ce sport, l’athlète pratique l’athlétisme, le soccer, le golf, la raquette et le ski de fond. À part sa grande passion pour le sport, David occupe ses temps libres à faire du bénévolat à la bibliothèque et à écouter de la musique. L’athlète est impatient d’aller vivre ses premiers jeux mondiaux en Autriche.

Objectif pour Autriche 2017 : « Gagner une médaille d’or. »

Erin Thom
C.-B.

Erin Thom, qui vit à Cranbrook (Colombie-Britannique), a très hâte de se rendre en Autriche pour compétitionner en ski alpin et faire de nouvelles connaissances. Elle est fière des médailles d’argent et de bronze qu’elle a décrochées aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016 à Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador). En plus de ses activités dans le mouvement Olympiques spéciaux, Erin a occupé plusieurs emplois, notamment chez Home Depot, dans une banque alimentaire et chez Staples Canada, partenaire national d’Olympiques spéciaux.

Objectif pour Autriche 2017 : « Skier. »

Jonathan Robins
C.-B.

Concurrent aux Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’été en 2015, Jonathan Robins a hâte de voir à quoi ressemble l’édition d’hiver. En plus de skier, l’athlète est un fervent joueur de softball, de basketball et de boccia et adore les quilles. Il remercie Olympiques spéciaux de le tenir occupé et est impatient d’aller en Autriche, parce que « ça va être formidable! ».

Objectif pour Autriche 2017 : « Un record personnel. »

Katherine St Amand
Alb.

Katherine St Amand a 10 années de fréquentation des programmes d’Olympiques spéciaux à son actif et la fierté d’avoir porté le flambeau lors des derniers jeux mondiaux. Elle attribue au mouvement sa plus grande ouverture, ses amis plus nombreux ainsi que le fait d’être devenue plus sociable et moins timide. L’athlète est honorée et enchantée de faire partie d’Équipe Canada en ski alpin. Elle raffole de la lecture durant ses temps libres.

Objectif pour Autriche 2017 : « Avoir du plaisir et faire de mon mieux. »

Matthew Fields
Ont.

Matthew Fields est membre d’Olympiques spéciaux depuis 10 ans. Il raffole de jouer au golf et au soccer à Toronto, la ville où il habite. Matthew est reconnaissant à Olympiques spéciaux de l’avoir changé comme personne et et de lui avoir permis d’en faire plus et de se réaliser. Sa participation à ses premiers jeux mondiaux et toutes les étapes qu’il a franchies jusque-là l’enthousiasment au plus haut point. À part le ski qu’il pratique durant les mois d’hiver, Matthew aime écouter de la musique, jouer de la batterie et de la guitare, chanter et composer.

Objectif pour Autriche 2017 : « Je veux décrocher l’or pour le Canada!!! »

Michael Gilbert
Qc

Vétéran des jeux mondiaux, Michael Gilbert s’apprête à participer à ses quatrièmes après ceux de 2005, 2009 et 2013. Michael possède sa propre entreprise d’aménagement paysager, qui emploie quatre personnes, en plus d’avoir sa certification comme moniteur de ski, niveau 1. L’athlète se réjouit de concourir en ski alpin en Autriche, mais aussi d’y faire de nouvelles connaissances et de découvrir la culture autrichienne.

Objectif pour Autriche 2017 : « Performer de mon mieux. »

Michael Langridge
C.-B.

Participer à des jeux mondiaux, c’est un rêve qui se réalise pour Michael Langridge. Ce skieur alpin de Victoria (Colombie-Britannique) est membre d’Olympiques spéciaux depuis 15 ans et c’est sa « raison de vivre ». En plus du ski alpin, Michael aime pratiquer la natation, la boccia, le football et le hockey intérieur et participer au programme de conditionnement de son club local. En dehors de sa pratique sportive, Michael adore écouter de la musique et faire office de DJ.

Objectif pour Autriche 2017 : « Faire de mon mieux. »

Michael Milani
Man.

Résident de Winnipeg (Manitoba), Michael Milani est heureux et impatient de vivre l’expérience autrichienne de ses premiers jeux mondiaux. Skieur alpin infatigable, l’athlète apprécie aussi la natation, l’athlétisme, les quilles, le cyclisme, la voile et le curling. Olympiques spéciaux lui a permis de nouer de nouvelles amitiés et de connaître la joie du sport. Quand ses activités lui en laissent le temps, Michael aime jouer au basketball.

Objectif pour Autriche 2017 : « Bien faire les choses. »

Michael Wimbs
Ont.

Originaire d’Orillia (Ontario), Michael Wimbs embarque pour une première expérience à des jeux mondiaux en ski alpin. Ses 15 ans de participation à des programmes d’Olympiques spéciaux ont appris la résilience à Michael et lui ont permis de décrocher un diplôme universitaire en psychologie et un permis de conduire. Pour Michael, les jeux mondiaux d’Olympiques spéciaux démontrent au Canada et au reste du monde que les personnes présentant une déficience intellectuelle peuvent tout faire quand elles s’y mettent.

Objectif pour Autriche 2017 : « Améliorer ma forme physique et remporter une médaille d’or. »

Roxana Podrasky
C.-B.

Les Jeux Olympiques spéciaux d’hiver de 2017 constitueront une première sur la scène mondiale pour Roxana Podrasky; elle est enchantée de sa place aux côtés de ses camarades de l’équipe de ski alpin. Roxana affirme que les programmes d’Olympiques spéciaux l’ont transformée et l’ont encouragée à devenir une meilleure personne. Elle est en meilleure santé et sa situation s’est améliorée grâce à sa pratique sportive. Durant ses loisirs, Roxana aime écrire son journal et faire de la pâtisserie.

Objectif pour Autriche 2017 : « Revenir chez moi avec une médaille ou un record personnel. »

Sally Anderson
Ont.

Résidente d’Ancaster (Ontario), Sally Anderson participe aux programmes d’Olympiques spéciaux depuis 6 ans. Elle remercie le mouvement de l’avoir aidée à se mettre en forme, à perdre du poids, à manger mieux et à s’aimer. Sally est fière de ce qu’elle a accompli depuis son adhésion à Olympiques spéciaux. Elle considère comme un immense honneur de participer aux jeux mondiaux de 2017 en Autriche et se réjouit de voir ses rêves se réaliser et ses efforts commencer à porter fruit.

Stéphanie Savard
Qc

Stéphanie Savard vit à Québec, où elle est membre d’Olympiques spéciaux depuis 6 ans. En plus du ski alpin, elle compétitionne en athlétisme, en soccer et en softball et s’adonne avec plaisir à toutes sortes d’autres sports. Ancienne employée de l’aéroport de Québec, Stéphanie se réjouit de se rendre en Autriche pour y faire la connaissance de ressortissants de divers pays.

Objectif pour Autriche 2017 : « Rapporter l’or à la maison. »

Susan Wang
C.-B.

Résidente de Surrey (Colombie-Britannique), Susan Wang est membre d’Olympiques spéciaux depuis 5 ans. L’Autriche l’accueillera pour ses premiers jeux mondiaux, et elle est ravie d’en faire l’expérience avec ses coéquipiers skieurs alpins. Bien qu’elle considère sa participation à des jeux mondiaux comme une grande réalisation personnelle, Susan est aussi très fière de son certificat du conservatoire de musique et de son diplôme Kumon en lecture, niveau L. L’athlète est reconnaissante à Olympiques spéciaux de lui avoir permis de se faire de nouveaux amis et de prendre part à des compétitions. Remporter des médailles et voir l’Australie : voilà qui emballe Susan!

Objectif pour Autriche 2017 : « Faire de mon mieux, me faire de nouveaux amis, ne pas tomber et ne rater aucune porte. »

Valerie Nyhout
Ont.

Valerie participe à des programmes d’Olympiques spéciaux depuis 12 ans. En plus de faire du ski alpin, elle concourt en athlétisme, en basketball, en soccer, en golf et en gymnastique. La pensée d’aller aux jeux mondiaux, de s’y amuser et de faire de nouvelles connaissances de partout dans le monde ravit l’athlète. Elle est fière des médailles d’or, d’argent et de bronze qu’elle a remportées aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2016.Dans ses temps libres, Valerie aime jouer de la guitare.

Objectif pour Autriche 2017 : « Faites de votre mieux et amusez-vous bien! ».

Entraîneuse/Entraîneur en Chef

Randy Scott
C.-B.

Randy a passé la quasi moitié de sa vie dans le mouvement Olympiques spéciaux, qui l’a mis en contact avec les athlètes, les bénévoles et les collègues entraîneurs les plus formidables dont on puisse rêver. Fort d’une expérience de cinq jeux mondiaux comme entraîneur, il est enchanté d’ajouter l’Autriche à cette liste impressionnante. Il a aidé des athlètes d’Olympiques spéciaux à représenter le Canada dans des pays merveilleux, il vit plus de moments « gorge serrée » que la plupart des gens ne pourraient jamais l’imaginer et il met sa fierté à raconter le mouvement et ses merveilles à qui veut l’entendre. Randy est reconnaissant – aujourd’hui et pour toujours – de toutes les expériences vécues et à venir. Son conseil à tous les skieurs alpins : « Plus, vite, plus vite, plus vite, jusqu’à ce que l’euphorie de la vitesse efface la peur de la mort. » Allez Équipe Canada!!!

Objectif pour Autriche 2017 : Tout faire pour aider mes athlètes à vivre une expérience marquante dans le contexte le plus sécuritaire possible. »

Entraîneur

Mark Schnurr
C.-B.

Voilà 27 ans que Mark s’implique dans le mouvement Olympiques spéciaux. Il y a entraîné en soccer, en athlétisme et en ski alpin. Ce bénévolat lui procure les expériences les plus gratifiantes : être là pour partager les hauts et les bas des athlètes en compétition lui donne le sentiment d’être utile. Mark a participé à quatre jeux nationaux, à une édition des Jeux Western Canada ainsi qu’a de nombreux jeux provinciaux. L’Autriche lui réserve ses premiers jeux mondiaux, et il en est ravi.

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Veiller à ce que chaque athlète vive une expérience marquante, dans l’environnement le plus sécuritaire qui soit.
Michel Guyon
Qc

Son engagement comme entraîneur auprès d’Olympiques spéciaux, qui remonte à 2002, a offert à Michel la possibilité d’enrichir par le sport la vie des athlètes présentant une déficience intellectuelle. En contrepartie, le mouvement a enrichi la vie de Michel de bien des manières, sur les terrains de sport comme ailleurs. À la veille d’aborder ses troisièmes jeux mondiaux à titre d’entraîneur en ski alpin, Michel se dit très chanceux et honoré de compter dans les rangs d’Équipe Canada 2017. Il est impatient de travailler avec ses collègues entraîneurs à préparer l’équipe nationale à représenter le Canada (Allez, Canada!).

Objectif pour Autriche 2017 :

  • Faire en sorte qu’Équipe Canada 2017 épouse la philosophie des jeux mondiaux d’Olympiques spéciaux : unité, réalisation et dignité.
  • Soutenir nos athlètes et nos entraîneurs locaux d’ici aux jeux.
Ron Struch
Man.

Ron a noué bien des amitiés durables dans le mouvement. Il a connu sa première expérience au sein d’Olympiques spéciaux en 2003, alors qu’il s’était porté volontaire pour entraîner un skieur alpin en vue des jeux nationaux de l’année suivante. Par la suite, il a continué à entraîner au club local de ski alpin et à préparer des athlètes à des jeux provinciaux et nationaux. Il a été entraîneur en chef pour le seul club de ski alpin du Manitoba, poste qu’il a également occupé aux jeux nationaux de 2004, 2008, 2012 et 2016. Les Jeux Olympiques spéciaux mondiaux d’hiver de 2017 offriront à Ron sa première expérience sur la scène internationale; il est emballé d’être associé à un groupe d’entraîneurs en ski alpin dévoués et compétents. Impatient de voir à l’œuvre des athlètes de si nombreux pays et d’observer leur force en ski alpin, Ron a hâte de découvrir la culture du pays hôte

Objectifs pour Autriche 2017 :

  • Préparer nos athlètes à performer de leur mieux.
  • Aider les athlètes à apprécier l’excitation des jeux, à profiter de l’hospitalité et de la culture du pays hôte et à vivre la meilleure expérience possible en compétition.
×